Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG automatisé, triggers tools

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2015 - Une extension de la méthode des triggers tools pour une meilleure efficacité

11/08/2015

Wong B., Dyal S., Etchells E., Knowles S., Gerard L. Diamantouros A., Mehta R., Liu B., G.  Baker B., Shojania K. Application of a Trigger Tool in near Real Time to Inform Quality Improvement Activities: A Prospective Study in a General Medicine Ward ». BMJ Quality & Safety 24, no 4 (4 janvier 2015): 272‑81.

Résumé

La plupart des méthodes rétrospectives de détection automatique de type triggers tools sont certes efficaces mais se heurtent à ce qui est marqué dans les dossiers. Si l’information manque, aucune méthode automatique ne sera efficace.  L’étude propose une version améliorée des triggers tools  appelée ‘Prospective Clinical surveillance’.

L’étude a été conduite sur 4 mois (Nov 2010-Février 2011) dans un service de 125 lits de médecine interne. La méthode repose sur plusieurs différences avec les classiques Trigger tools : analyse des triggers dans les 48hoo, enrichissement par un correspondant sénior dans le service qui averti des risques sur les patients hospitalisés, et la revue des triggers positifs est réalisée par un staff élargie et non une ou deux personnes.

L’équipe constate que la méthode marche (14 EIG sur 141 patients inclus), mais les facteurs contributifs sont très récurrents et trop généraux pour des actions (communication, coordination, équipe, médicament). Il faut en fait aller au délà de ces catégories pour avoir un levier d’action efficace. 

Mon avis

Peu convaincant par la méthode employée.