Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par des enquêtes nationales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2014 - Le nouveau système de traitement des signalements de risques en Angleterre

11/08/2015

An introduction to the NHS England Patient Safety Alerting System, 31 january 2014, NHS

Résumé

le NHS a décidé de lancer un nouveau dispositif d’alerte réservé aux patients pour prendre en compte mieux et plus vite les signalements et alertes sur des risques associés aux soins. L’initiative  s’inscrit dans les suites du rapport Francis après le scandale retentissant de la dégradation des soins dans les hôpitaux du MId Straffordshire, où des plaintes patients récurrentes sont restées méconnues, et  non considérées pendant des mois et des années jusqu’au plus haut niveau régional et national.

Le système prend le nom de NPSAS National Patient Safety Alerting System

Ce système comprend trois niveaux :

  • Niveau 1 : WARNING. Alerte de base au niveau local issue d’analyses de bases de plaintes, ou d’indicateurs: peut être lancé très rapidement, et disséminé sur tout le territoire.  L’alerte doit susciter de l’établissement une réaction en trois points : enquête et vérifications, action de correction, dissémination de l’information à tout le staff et tout l’hôpital et les organismes médicaux qui en dépendent. Une remontée est obligatoire vers le NHS
  • Niveau 2 : RESOURCE. Intervient quelques semaines à quelques mois après le stade local 1 : récupération des solutions, dissémination à la communauté, formations, guides.
  • Niveau 3 : DIRECTIVE. A ce stade, le NHS passe en phase de contrôle  et d’inspections, la mesure est obligatoire, tous les hôpitaux doivent confirmer et prouver qu’ils ont bien implémenté les directives et.

Mon avis

Un dispositif qui ne paraît pas très révolutionnaire.