Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par des enquêtes nationales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2017 - Première enquête sur le taux d'EIG en Suisse : pas mieux que le reste du monde

25/10/2017

Haplfon P., Staines A., Burnand B. Adverse events related to hospital care: a retrospective medical records review in a Swiss hospital International Journal for Quality in Health Care, Volume 29, Issue 4, 1 August 2017, Pages 527 533, https://doi.org/10.1093/intqhc/mzx061

Résumé

Première enquête en Suisse sur l’incidence des EI (évènements indésirables) réalisée dans un hôpital de soins aigus. Echantillon stratifié de 400 dossiers chirurgicaux et 600 dossiers médicaux. La proportion des hospitalisations comportant au moins un EI s’élève à 12,3 % (IC à 95 % : 10,4-14,1), le taux global d’incidence à l’hôpital étant de 14,1 % (IC à 95 % : 12,0-16,2). Près de la moitié des EI sont jugés évitables, ce qui correspond à̀ un EI évitable ou plus dans 6,4 % des hospitalisations (IC à 95 %: 5,0-7,8). 60 % des EI se sont traduits par un handicap mineur ou une absence de handicap à la sortie de l’hôpital ; 23 % ont entraîné un handicap grave.  Les EI étaient 2 fois plus fréquents chez les patients chirurgicaux. La proportion de séjours comportant un EI augmente avec l’âge et la durée du séjour. L’incidence des EI évitables chez les patients hospitalisés dans un hôpital suisse est donc comparable aux taux déjà connus au niveau mondial depuis 20 ans.

Mon avis

Aucune surprise, rien ne bouge.