Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par les patients, PRIMS, PROMS, PREMS

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2005 - Barrière à l’utilisation des informations revenant des patients

10/08/2015

Davies E. Cleary P. D. Hearing the Patient's Voice? Factors Affecting the Use of Patient Survey Data in Quality Improvement. Qual Saf Health Care 2005; 14(6):428–32.

Résumé

Décrit les facteurs influençant l’utilisation des résultats de questionnaires remplis par les patients sur la qualité des soins après leur séjour (Patients Survey). L’analyse se fonde sur des entretiens dirigés de 8 chefs de service et professionnels de la santé et 6 Gestionnaires Risque et Qualité. L’analyse met en évidence trois types de barrières expliquant un usage encore limité des informations contenues dans l’exploitation de ces questionnaires: (1) Barrière Organisationnelle (priorités concurrentes, médecine technique peu centrée sur le patient, manque de culture sur la qualité), (2) Barrière Professionnelle (personnel peu habitué à l’interaction avec le patient, personnel ni sélectionné ni entraîné dans ce domaine, scepticisme et résistance au changement); (3) Barrière Liée au type de données (manque d’expertise, doute quant à l’utilité des interventions, perception d’un mauvais rapport coût/bénéfice des efforts consentis dans ce domaine).

Bref, usage modéré pour un travail assez important d’analyse. Les auteurs concluent que l’utilisation des données issues d’enquêtes auprès des patients semble exigerait un effort bien plus important sur le fond, notamment d’éducation des professionnels de santé avant d’en voir le bénéfice réel.

Mon avis

Un article intéressant pour les barrières listées.