Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par les patients, PRIMS, PROMS, PREMS

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2017 - Barrières à l'implémentation des PROMS en santé mentale

24/12/2018

Hanbury, A. (2017). Identifying barriers to the implementation of patient-reported outcome measures using a theory-based approach. European Journal for Person Centered Healthcare5(1), 35-44

Résumé

L’utilisation des PROMS en santé mentale est très plébiscitée, mais reste difficile en routine.

L’étude repose sur des Focus groups de professionnels mono-site (fondation médicale) discutant les avantages et limites de l’utilisation du Short Warwick Edinburgh Mental Wellbeing Scale (SWEMWBS) en routine.

La meilleure participation du patient est citée positivement ; le coût de passation est clairement négatif (exploitation papier crayon) de même que la restitution des résultats finalement assez pauvre. Les soignants sont aussi septiques sur l’effort nécessaire dans le temps, et à un titre moindre de la compatibilité avec les normes et méthodes déjà existantes.

La facilité d’utilisation paraît un critère essentiel pour faire pénétrer de telles pratiques, de même qu’un engagement clair du senior management dans l’acceptation et l’utilisation réelle de tous les résultats.

Mon avis

Mon avis : un bon constat général pour la santé mentale