Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par les patients, PRIMS, PROMS, PREMS

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

1996 - Détection des événements liés aux médicaments par les patients

19/08/2015

Egberts, T. Smulders M., de Koning, F., Meyboom, R., Leufkens, H. Can adverse drug reactions be detected earlier?  A comparison of reports  by patients and professionals, BMJ, 1996, 313:530-531

Résumé

Un service médical d’information téléphonique libre d’accès a été lancé aux Pays bas en 1990 par le ministère de la santé (Dutch Ministry of Health) et l’association des pharmaciens (Royal Dutch Association for the Advancement of Pharmacy) pour promouvoir le bon usage des médicaments et identifier les problèmes de prescription ou d’utilisation. Le service anonyme et gratuit permet à tout patient de consulter un pharmacien en cas de doutes ou problème; le pharmacien doit consigner et résumer chaque appel sur une fiche de déclaration.

L’article compare toutes les déclarations effectuées entre 1992 et 1994 par les professionnels cardiologues ou généralistes par rapport aux déclarations des usagers sur un exemple d’introduction de médicament : les réactions indésirables à la paroxetine ; le volume de déclaration des patients est significativement plus élevé et la différence tend seulement à se réduire trois ans après l’introduction.

L’article conclut que les réactions des usagers permettent une remontée plus rapide des alarmes sur les contre indications. Mais ces réactions sont aussi souvent imprécises, difficiles à indexer, avec de très nombreuses fausses alarmes. Une combinaison des deux sources de données est donc recommandée.

Mon avis

Un article ancien mais très pertinent sur une sujet qui n’a pas perdu son actualité.