Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par les patients, PRIMS, PROMS, PREMS

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2016 - Utilisation des PROMS en santé mentale

24/12/2018

Kendrick, T., El‐Gohary, M., Stuart, B., Gilbody, S., Churchill, R., Aiken, L., ... & Moore, M. (2016). Routine use of patient reported outcome measures (PROMs) for improving treatment of common mental health disorders in adults. The Cochrane Library.

Résumé

Carlier identifie deux modèles d’action des PROMS : le feedback et l’évaluation thérapeutique. Le feedback aide à l’ajustement thérapeutique ou le choix d’alternative thérapeutique ; l’évaluation sert plutôt à restituer les résultats au patient.

Les PROMS sont très recommandés dans la dépression, partout dans le monde, mais on ne sait pas vraiment quels sont les bénéfices vraiment avantageux et la taille de ces effets. C’est le but de cette analyse Cochrane, surtout si on veut justifier le temps nécessaire et les coûts indirects associés à ces questionnaires, particulièrement en soins primaires (1,1 millions de questionnaires administrés au RU par les GPs entre 2009 et 2013, 25 millions de £ en P4P).

Les premières revues de littérature (Gilbody 2002) sur l’usage de PROMS pour différents symptômes mentaux ne montraient pas d’effet clinique. A partir de 2003 (Lambert) on commence à trouver des résultats positifs pour le recueil systématique de PROMS en santé mentale (confirmé en 2009 par Knaup), mais l’inclusion des patients n’étaient pas très rigoureuse dans ces études, notamment en matière de pathologies. Shaw en 2013 a mieux contrôlé ces inclusions, en se focalisant sur les signes de dépressions en soins primaires, en utilisant le PHQ-9, mais il n’y a pas eu de revue sur l’usage routinier de PROMS pour une évaluation de troubles mentaux généraux chez les adultes (CMHD (common mental health disorders) en soins primaires et spécialisés. Cet article donne la méthode d’analyse retenue en donnant une importance particulière au suivi dans le temps et aux comparaisons entre évaluations, plutôt qu’à des évaluations isolées.

Mon avis

Mon avis : un protocole de revue COCHRANE classique, très bien détaillé, mais nous n'avons pas les conclusions.