Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par les professionnels de santé

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

1999 - Comparaison entre signalement volontaire et analyse de dossiers en maternité

17/09/2015

Stanhope, N. Crowley-Murphy, M., Vincent, C. O’Connor A, Taylor-Adams S.: An evaluation of adverse incident reporting, Journal of evaluation in clinical practice, 5, 1, 1999, p 5 – 12

Résumé

Analyse rétrospective de 500 dossiers dans deux services d’obstétrique : sur les 196 incidents identifiés, en référence avec les pratiques recommandées, 45% avaient été déclarés  (23% par l’équipe, 22% par le « risk manager » du service).Les 55% restant n’ont été identifiés que par l’analyse des dossiers médicaux.  L’équipe soignante avait repéré la moitié (48%) des incidents graves. Mais très peu des incident plus mineurs. Ce type de résultat pointe les ambiguités de définitions et de compréhension des consignes de ce qu’il faut signaler. L’article évoque aussi l’intérêt potentiel d’avoir des soignants plus particulièrement en charge de signaler les évènements du service avec une attention plus particulière à ce secteur.

Mon avis

Un bon article donnant un taux de signalement supérieur aux précédents, mais dans un contexte mieux balisé : les incidents de la délivrance.