Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Soins et hospitalisation à domicile, personnalisation des soins

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2011 - Comment améliorer la prise en charge des soins à domicile

19/08/2015

Stadnyk R. Lauckner H. clarke B. Improving quality of care in nursing home : What works, CMAJ, 2011, August, 1238-45

Résumé

Analyse des  soins à domicile et de la qualité de la prise en charge au Canada
Ces soins de SIAD relèvent de la catégorie II Canadienne : supervision médicale par des IDE, assistance globale des patients  incluant les aspects socio-psychologiques. La cible habituelle des patients est la cible gérontologique / et les patients chroniques.
Une des plus grandes difficultés de l’évaluation de la qualité de l’intervention de ces SIAD reste le statut des patients : en effet, contrairement aux soins hospitaliers aigues, où on peut mesurer une amélioration, il s’agit ici pour la population considérée de mesurer un ralentissement de la dégradation ce qui est évidemment beaucoup plus difficile !
Concernant les escarres, les problèmes de peau et de nutrition, d’incontinence, ce qui marche le mieux paraît être des actions simples de proximité, répétées, et manuelles des soignants, bien mieux que les médicaments et les stratégies complexes. Concernant la qualité des interventions, et notamment l’observance des protocoles par les soignants, les évaluations restent très approximatives (qui signale quoi… et le lien à l’outcome non systématique). Concernant la culture de sécurité des soins, l’attention portée à des aspects de vie relationnelle du patient, à leur somnolence, à leur intégration sociale est un marqueur d’une prise en charge plus sûre. Les marges considérables de progrès existent pour intégrer mieux ces soins dans un logique globale avec un besoin d’éducation des soignants  pour éduquer aussi l’entourage du patient, stimuler et obtenir un patient plus participatif.

Mon avis

Article intéressant mais sans données précises.