Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Soins et hospitalisation à domicile, personnalisation des soins

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2007 - Faillite dans la coordination avec les soins primaires à la sortie de l’hôpital

19/08/2015

Greewald J., Denham C., Jack B. The hospital discharge : a review of high risk care transition with highlights of a reegineered discharge process JPatient Saf2007;3:97-106

Résumé

La sortie de l’hôpital est une source importante d’erreurs passives ou actives se répercutant sur les généralistes.  Le constat est accablant tant en termes de médiocre standardisation du processus de sortie, qu’en termes d’absences chroniques de responsable à l’hôpital et de ‘case vide’, constat d’autant plus grave vu le nombre de sorties (38 millions par an aux USA). Le coût de la non qualité dans ce secteur s’élève à 753 billions $ dont 13% causé par des ré-hospitalisations inutiles.
L’article analyse les résultats obtenus par différentes études et montre quels secteurs de l’hôpital pourraient s’améliorer. Finalement les auteurs proposent 10 pistes d’efforts et de progrès : 1) affecter des responsabilités claires sur qui s’occupe de la coordination de sortie du patient d’un point de vue médical, 2) envisager le processus de sortie bien avant la sortie, 3) former le patient avant la sortie à l’après sortie, 4) informer le généraliste avant la sortie pendant l’hospitalisation,  5) donner la lettre pour le généraliste à la sortie (cette lettre doit être écrite progressivement, et évidemment contrôlée jusqu’au dernier jour de sortie), 6) indiquer clairement ce qui est attendu en terme de thérapeutique, de régime, de contre indications de style de vie, 7) donner au patient une lettre récapitulative pour lui avec des informations claires sur ce qu’il doit faire, 8) renforcer toutes ces actions pour les patients à risques, et mettre en place un suivi spécifiques pour eux, 9) prêter encore plus d’attention à la mise à la rue dans le cadre de la chirurgie ambulatoire, et 10) établir une mesure de l’efficacité de ces procédures en réinterrogeant patients et médecins généralistes à distance.

Mon avis

Une bonne revue de question sur un sujet difficile du suivi des examens.