Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Soins et hospitalisation à domicile, personnalisation des soins

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2011 - Feuille de route pour des soins à domicile

19/08/2015

Mc Donald M., Lang A., JA Mc Donald, Mapping a research agenda for home care safety: perspectives from researchers, providers and decision markers, Canadian Journal on Aging / La Revue canadienne du vieillissement 30 (2) : 233–245 (2011)

Résumé

Le but de cette étude qualitative et interprétative était d’examiner les perspectives des chercheurs, des pourvoyeurs de soins de santé et des décideurs aux sujets des risques principaux, des préoccupations et des problèmes émergents rattachées à la sécurité de soins à domicile qui permettrait de développer un programme stratégique  de recherche. La sécurité du patient, telle qu’elle s’applique spécifiquement à ce contexte des soins à domicile, manque crucialement de définition. Afin de commencer à tracer un programme de recherche, une analyse en trois parties de l’environnement a été réalisée : (a) une étude pilote avec les bénéficiaires et les fournisseurs de soins à domicile; (b) des entretiens avec des informateurs clés, les chercheurs, les fournisseurs de soins de santé, et les décideurs; et (c) une revue de la littérature dans trois domaines thématiques. Seuls les résultats des entrevues des informateurs clés sont présentés ici.
4 patterns de vulnérabilités de l’hospitalisation à domicile sont présentées sur la base de ces entretiens :
•    La fragmentation des services : éloignement de l’hôpital, réseaux non coordonnés d’aidants, et communication difficile entre aidants y compris du même réseau. Les patients sont très régressifs à l’hôpital mais doivent impérativement quitter cette posture à domicile, sinon eux au moins leur entourage. En même temps, il est important de bien cerner avant la sortie de l’hôpital les conditions sociales du domicile.
•    Les vulnérabilités des acteurs : exposition plus grande aux infections, vulnérabilité de la prise de médicaments, isolement, et limites de confiance sur le rôle de l’entourage (à la fois le risque d’implication finalement plus limité que prévu, et le risque d’abus de personnes fragiles)
•    L’incompatibilité entre le plan de soin et ce qui est vraiment faisable à domicile.
•    L’inadéquation de la maison, de sa conception, et de son équipement, pour des soins chroniques prolongés et sûrs, avec une montée inéluctable des équipements et des aides dédiés qui finit par créer en soi même une usure de l’entourage, une intrusion permanente qui use.

Mon avis

Bon papier de réflexion, informatif, beaucoup de citations pertinentes.