Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Team training

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2004 - Simulation au travail en équipe en réanimation : quel apport par rapport à un simple cours de classe

18/08/2015

Shapiro MJ, Morey JC, Small S, Langford V., Kaylor C, Suner S., Salisbury M., Simon R. Jay G. Simulation based teamwork training for emergency department staff: does it improve clinical team performance when added to an existing didactic teamwork curriculum? Qual Saf Health Care 2004;13:417-421

Résumé

Essai d’évaluer l’apport de simulations coûteuses haute fidélité pour la formation a travail collectif par rapport à une simple formation classique en classe. L’application concerne toutes les catégories de personnel  médical des urgences d’un CHU.
On compare (i) 2 équipes d’urgences (médecine et infirmiers) ayant eu une formation classique de 8 heures de type CRM (petite classe, résidentiel, 5 thèmes autour des erreurs et du travail collectif, gestion des plans, de la charge de travail, avec des mises en situation du groupe utilisant des courtes scénettes filmées etc), un cours mis au point pour les internes et infirmières (Emergency Team Coordination Course (ETCC)), à (ii) 2 équipes ayant eu la formation classique et en plus une séance de simulation de même durée de 8heures mettant en jeu le travail d’équipe . Tous les participants passent par la suite une vacation de 8 heures ensemble aux urgences. On mesure leur comportement collectif avant la formation et après avec la grille BARS (voir Weller 2011 pour le détail). Les observateurs ne connaissent pas le type de training qu’ont eu les participants.
Résultats: aucune différence entre les deux groupes mais un avis (plutôt plus) positif pour ceux qui ont eu la simulation

Mon avis

Un protocole compliqué, mais l’article donne quelques éléments utiles sur le contenu du cours CRM. Le résultat n’est pas surprenant puisque on ne juge que l’effet différentiel et sur une courte période de la formation supplémentaire par la simulation. Il n’y a pas de groupe témoin sans formation du tout.