Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Temps de travail et repos des anesthésistes

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2000 - Anesthésie et fatigue, analyse de 10 ans d’incidents en Australie

20/08/2015

Morris GP, Morris RW. Anaesthesia and fatigue: an analysis of the first 10 years of the Australian Incident Monitoring Study 1987–97. Anaesthesia,and Intensive Care 2000; 28: 300–4.

Résumé

Analyse sur une période de 10 ans de 5600 rapports d’incidents en anesthésie  de la base nationale (The Australian Incident Monitoring Study -AIMS) de l’Australian Patient Safety Foundation (APSF) (avril 1987-octobre1997).  152 incidents (2.7% des rapports) citent explicitement la fatigue de l’anesthésiste (et la position du créneau horaire dans la journée de travail). On note aussi des facteurs contributifs plus classiques comme l’association de la fatigue à une plus grande sensibilité aux distractions, interruptions. L’induction est particulièrement sensible. Les auteurs suggèrent deux directions d’amélioration : l’ergonomie et le repos compensateur.

Mon avis

Un très bon article bien étayé.