Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Volume d'activité et risques en chirurgie

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2003 - Influence de la spécialité du chirurgien sur la mortalité pour les gastrectomies et colectomies

20/08/2015

Callahan M., Christos P., Mushli A., Daly J. Influence of Surgical Subspecialty Training on In-Hospital Mortality for Gastrectomy and Colectomy Annals of Surgery. 2003;238(4)

Résumé

55016 patients inclus avec gastrectomies (6434) ou colectomies (48582) de janvier 1998 à Décembre 2001. Le niveau de spécialisation des chirurgiens était défini par le volume d’acte et leur adhésion à la société savante spécialisée (société de chirurgie cancérologique, avec 68 actes au moins dans la période considérée) ou société de chirurgie colorectale (61 actes au moins dans la période).
La mortalité globale post op des colectomies pour l’échantillon s’élève à 4,6% ; les chirurgiens moins spécialisés et plus occasionnels ont une mortalité de 4,8% comparé au 2,4% des chirurgiens plus spécialisés.
Les gastrectomies ont une mortalité globale de 8,4% (8,7% occasionnels Vs 6,5% spécialisés) .
Les auteurs concluent à l’intérêt d’une régionalisation des interventions lourdes pour bénéficier de l’expérience des chirurgiens.

Mon avis

Influence du volume du chirurgien sur le résultat post op.