Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Volume d'activité et risques en chirurgie

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2009 - Liens entre volumes de colectomies du chirurgien et de l’hôpital et mortalité

20/08/2015

Karanicolas PJ, Dubois L, Colquhoun PH, Swallow CJ, Walter SD, Guyatt GH. The more the better?: the impact of surgeon and hospital volume on in-hospital mortality following colorectal resection. Ann Surg. 2009 Jun;249(6):954-9

Résumé

Les liens entre mortalité et (faible) volume de l’hôpital et volume /expérience du chirurgien en colectomies pour cancer sont clairement établis. Ils le sont moins pour des chirurgies colorectales moins sévères.
Données provenant de la base Canadian Institute for Health Information Discharge, chirurgie élective du colon avec résection, Avril 2005 à Mars 2006.
La chirurgie pour cancer représentait 56,8% de l’échantillon, puis venaient les chirurgies pour diverticulose (16,2%), et pour MICI (7,1%). La mortalité totale après résection du colon s’élève à 5,3%. L’âge du patient est corrélé au mauvais pronostic (0R 1,97), de même que la nature urgente de la chirurgie (0R 2,63), et la qualité de l’indication chirurgicale. Les chirurgiens qui avaient les plus gros volumes de résection colorectales obtiennent les meilleurs résultats (4,5% de mortalité), mais le volume d’actes global de résection colorectale de l’hôpital n’était pas corrélé a la qualité du résultat.

Mon avis

Un article montrant le lien entre volume du chirurgien et succès, mais pas entre volume de l’hôpital et succès.