Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Volume d'activité et risques en chirurgie

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2008 - Relation volume activité

20/08/2015

Pedroja, A. The Tipping Point: The Relationship Between Volume and Patient Harm, American Journal of Medical Quality 2008; 23; 336

Résumé

Plusieurs auteurs font l’hypothèse que la sécurité du patient n’est pas en relation continue linéaire avec le nombre de patients traités. Longtemps stable, le taux d’erreur augmenterait brutalement après le passage d’un seuil critique (le point de bascule ou tipping point). L’étude essaie de vérifier cette hypothèse dans un hôpital Américain de 400 lits de MCO entre juin 2005 et novembre 2006. Chacune de ces 515 journées de cet intervalle de temps reçoit un score de sécurité (‘patient harm’). Le score repose sur un recueil standardisé d’incidents, et une pondération de chaque incident en fonction de sa sévérité. Ce score est comparé au volume d’activité tracé par cinq indicateurs : un global (lits occupés), deux en chirurgie (programmation réglée et non réglée) et deux en médecine et urgences. Le taux d’erreur augmente très significativement et assez rapidement avec les forts volumes d’admissions et de chirurgie. Une des explications proposées par les auteurs réside dans un mécanisme d’ignorance mutuelle entre services qui se saturent, qui s’auto bloqueraient pour utiliser les ressources communes du plateau technique (radio, biologie, pharmacie centrale, supports divers para médicaux). 

Mon avis

Un bon article qui montre la complexité d’organisation derrière les bonnes idées récurrentes (plus de volume égale plus de sécurité).