Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Consultations par téléphone,distractions, interruptions, mail et nouveaux médias

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2010 - Sondage sur le site, 100 réponses analysées, pas de contrôle

23/10/2015

Amalberti R., Brami J. Archivage des examens complémentaires, sondage sur le site de la prévention médicale, 2010

Résumé

74 % des médecins gardent la trace des examens des patients dans les dossiers, totalement ou partiellement. Mais 16 % seulement des généralistes suivent systématiquement les examens prescrits aux patients (et pointent leur retour), alors que 58 %, considèrant leur tâche effectuée, y ont renoncé. Dans ce contexte, les relances du laboratoire pour des résultats attendus et non reçus, même importants, sont évidemment limitées (23% des médecins y ont définitivement renoncé). La correspondance papier perd de l’importance dans la communication avec la patientèle, les laboratoires et les collègues: les informations des labos vous arrivent déjà pour moitié par courrier électronique (le plus souvent non sécurisé), vos archives médicales sont de plus en plus virtuelles, c'est-à-dire informatiques (65 %). Et si un résultat est important, vous recontactez dans 87 % des cas via des moyens électroniques (téléphone, SMS, e-mail).

Mon avis

Faible puissance, anecdotique.