Tout sur la gestion des risques en santé
                et la sécurité du patient

Tous les cas cliniques

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

Retrouvez tous les cas cliniques des médecins par spécialité : psychiatrie, pédiatrie, neurologie, gynécologie, ophtalmologie, dermatologie, gériatrie...

Tous les cas cliniques (336 résultats)

Erreur d’extraction chez un jeune patient
07/12/2022 Par Dr Hélèna Deharvengt, chirurgien-dentiste conseil MACSF

Des avulsions dentaires erronées peuvent malheureusement se produire durant des interventions. Celles-ci sont liées à différents facteurs pouvant influencer l’erreur du chirurgien-dentiste. Il est donc important que le praticien soit attentif à la moindre information afin d’éviter toute confusion possible.

  • Erreur d’extraction chez un jeune patient - La Prévention Médicale

Malaise grave d’un nouveau-né en salle de réveil, sous-estimation de la prématurité
29/11/2022 Par Caroline QUELEN, Sage-femme

L'adaptation particulièrement bonne d'un enfant à la naissance a fait oublier à l'ensemble de l'équipe sa prématurité et les risques qu'elle peut impliquer. Le cas clinique suivant décrit le malaise grave d’un nouveau-né à H3 en salle de réveil suite à une césarienne.

  • nouveau-né

Complications postopératoires d'enfouissement d'une glande nictitante
07/11/2022 Par le Dr Michel Baussier, Docteur vétérinaire

Le manque de communication et d’information entre le vétérinaire et le propriétaire de l’animal risque souvent d’induire un défaut d’implication et de coopération de celui-ci. Cette situation peut aussi conduire à une perte de confiance menant à un nomadisme, préjudiciable à l’efficacité et à la sécurité des soins.

  • Jeune cane corso - La Prévention Médicale

Décès d’une patiente suite à une diarrhée aiguë dont les signes de gravité n’ont pas été pris en compte
31/10/2022 Par le Dr Christian Sicot

La diarrhée aiguë chez un patient avec comorbidité ne doit pas être banalisée ni traitée de manière systématique par une antibiothérapie sans une évaluation soigneuse des signes cliniques, de leur aggravation et sans un examen biologique des selles. Des signes de gravité comme une tension imprenable et une déshydratation doivent orienter rapidement vers une hospitalisation. 

  • Décès d’une patiente suite à une diarrhée aigue - La Prévention Médicale

Choc anaphylactique mortel après prescription d‘amoxicilline chez un patient allergique connu
21/10/2022 Par le Dr Christian Sicot

Les activités sensibles à fort enjeu sécuritaire, telles que la prescription, la préparation ou l’administration des médicaments, nécessitent de la concentration et doivent être protégées des interruptions de tâches. Ces interruptions constituent un risque majeur d’erreur, aux conséquences potentiellement dramatiques.

  • Médecin rédige une ordonnance | La Prévention Médicale

NAC : chute de la table d’examen, un lapin se fracture une vertèbre
05/10/2022 Par le Dr Michel Baussier, Docteur vétérinaire

L’accident de contention au cours des soins constitue un événement indésirable lié aux soins, événement grave en l’occurrence (EIG). Ce cas d’espèce illustre l’importance de la contention au cours des soins vétérinaires. Ici la contention ne vise pas à protéger les intervenants mais à protéger le patient animal lui-même, dont la propension à bondir est bien connue et doit être anticipée.

  • Un praticien vétérinaire examine un NAC (lapin) | La Prévention Médicale

Ascite précoce et abondante après myomectomie difficile pour fibrome utérin pédiculé
07/09/2022 Par le Dr Christian Sicot

Plaie urétérale méconnue lors d'une urographie intraveineuse postopératoire chez une femme de 37 ans. Réintervention infructueuse. Diagnostic tardif par dosage de la créatinine dans le liquide péritonéal. 

  • une jeune femme allongée souffre d'une douleur au ventre | La Prévention Médicale

Défaut de diagnostic d'une coronarite
06/07/2022 Par le Dr Christian Sicot

Douleurs angineuses récidivantes chez une femme de 41 ans. Malgré des signes évidents, les retards de prise en charge se succèdent. Le médecin n’est pas assez persuasif, la patiente refuse le transfert vers un pôle d’urgences cardio-vasculaires. Décès brutal 11 jours plus tard.

  • Défaut de diagnostic d'une coronarite | La Prévention Médicale

Une vache régurgite l'aimant que le praticien lui a administré
04/07/2022 Par le Dr Michel Baussier, Docteur vétérinaire

L’utilisation des aimants en préventif ne garantit pas une prévention absolue du risque de perforation liée à l’ingestion de corps métalliques. Néanmoins, lorsque l’administration est prescrite, elle doit être réalisée par un professionnel expérimenté, avec un dispositif adapté, et être accompagnée de préconisations de surveillance dans un contexte de communication et de confiance ente le praticien et l’éleveur.

  • Une vache régurgite l'aimant que le praticien lui a administré | La Prévention Médicale

Négligence d'un syndrome occlusif au décours d'une prostatectomie
17/06/2022 Par le Dr Christian Sicot

Les signes cliniques d’un syndrome occlusif patent en post opératoire doivent être pris en compte quel que soit le site opératoire initial et faire l’objet d’une concertation entre les différents professionnels, parties prenantes de la prise en charge (chirurgien, médecin anesthésiste-réanimateur et radiologue), en particulier devant des signes cliniques persistants. La communication et la coordination sont des facteurs déterminants dans la sécurité des soins.

  • Négligence d'un syndrome occlusif au décours d'une prostatectomie | La Prévention Médicale