Tout sur la gestion des risques en santé
                et la sécurité du patient

Médecin

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

Retrouvez tous les cas cliniques des médecins et leur analyse détaillée, par spécialité : médecine générale, pédiatrie, gynécologie, ophtalmologie, dermatologie, gériatrie...

Médecin (142 résultats)

Décès d’une patiente suite à une diarrhée aiguë dont les signes de gravité n’ont pas été pris en compte
31/10/2022 Par le Dr Christian Sicot

La diarrhée aiguë chez un patient avec comorbidité ne doit pas être banalisée ni traitée de manière systématique par une antibiothérapie sans une évaluation soigneuse des signes cliniques, de leur aggravation et sans un examen biologique des selles. Des signes de gravité comme une tension imprenable et une déshydratation doivent orienter rapidement vers une hospitalisation. 

  • Décès d’une patiente suite à une diarrhée aigue - La Prévention Médicale

Choc anaphylactique mortel après prescription d‘amoxicilline chez un patient allergique connu
21/10/2022 Par le Dr Christian Sicot

Les activités sensibles à fort enjeu sécuritaire, telles que la prescription, la préparation ou l’administration des médicaments, nécessitent de la concentration et doivent être protégées des interruptions de tâches. Ces interruptions constituent un risque majeur d’erreur, aux conséquences potentiellement dramatiques.

  • Médecin rédige une ordonnance | La Prévention Médicale

Ascite précoce et abondante après myomectomie difficile pour fibrome utérin pédiculé
07/09/2022 Par le Dr Christian Sicot

Plaie urétérale méconnue lors d'une urographie intraveineuse postopératoire chez une femme de 37 ans. Réintervention infructueuse. Diagnostic tardif par dosage de la créatinine dans le liquide péritonéal. 

  • une jeune femme allongée souffre d'une douleur au ventre | La Prévention Médicale

Défaut de diagnostic d'une coronarite
06/07/2022 Par le Dr Christian Sicot

Douleurs angineuses récidivantes chez une femme de 41 ans. Malgré des signes évidents, les retards de prise en charge se succèdent. Le médecin n’est pas assez persuasif, la patiente refuse le transfert vers un pôle d’urgences cardio-vasculaires. Décès brutal 11 jours plus tard.

  • Défaut de diagnostic d'une coronarite | La Prévention Médicale

Négligence d'un syndrome occlusif au décours d'une prostatectomie
17/06/2022 Par le Dr Christian Sicot

Les signes cliniques d’un syndrome occlusif patent en post opératoire doivent être pris en compte quel que soit le site opératoire initial et faire l’objet d’une concertation entre les différents professionnels, parties prenantes de la prise en charge (chirurgien, médecin anesthésiste-réanimateur et radiologue), en particulier devant des signes cliniques persistants. La communication et la coordination sont des facteurs déterminants dans la sécurité des soins.

  • Négligence d'un syndrome occlusif au décours d'une prostatectomie | La Prévention Médicale

Contraception et risque thromboembolique : une équation difficile
11/05/2022 Par le Dr Christian Sicot

Une phlébite de la saphène superficielle apparaît un mois après le début d’une contraception orale chez une jeune femme de 20 ans. Mise sous traitement anticoagulant pendant une semaine avec poursuite du contraceptif, elle décède par embolie pulmonaire massive 4 semaines plus tard. 

  • Contraception et risque thromboembolique

Décès in utero par défaut de suivi d'un traitement antihypertenseur
08/03/2022 Par le Dr Christian Sicot

La poursuite d’un traitement antihypertenseur chez une femme enceinte sans un contrôle et un suivi attentifs des médicaments pris par la patiente peut avoir des conséquences fatales sur le fœtus, en particulier quand la communication est compliquée par la barrière de la langue.

  • Décès in utero par défaut de suivi d'un traitement antihypertenseur

AVC postopératoire chez une patiente traitée par AVK
10/01/2022 Par le Dr Christian SICOT

La conduite à tenir vis-à-vis du traitement par AVK en cas de chirurgie ou d'acte invasif fait l'objet de recommandations. Dans le cas clinique suivant, une absence de communication entre chirurgien et anesthésistes a conduit à une mauvaise gestion périopératoire et au décès de la patiente.

  • AVC postopératoire chez une patiente traitée par AVK

Retard diagnostique d’une épidurite staphylococcique multifocale aboutissant à une tétraplégie
03/12/2021 Par Dr Christian SICOT

Un patient de 50 ans, atteint de tétraplégie suite à une prise en charge tardive de son affection par le centre hospitalier et son médecin traitant, a obtenu réparation de son préjudice en raison des fautes commises, à l'origine d'une perte de chance de 80 %. 

  • Un homme souffrant du dos

Décès après arrêt d’un traitement antiagrégant en préopératoire d’une intervention non-urgente
26/11/2021 Par le Dr Christian SICOT

Un homme de 67 ans souffrant d'une maladie coronaire est pris en charge dans le cadre d'une intervention carotidienne non-urgente. Sur indication de l'anesthésiste, celui-ci interrompt son traitement antiagrégant plaquettaire, ce qui va entraîner son décès 3 jours plus tard. L'anesthésiste et le chirurgien voient leur responsabilité engagée en raison d'un défaut de communication. 

  • Décès après arrêt d’un traitement antiagrégant en préopératoire d’une intervention non-urgente