Le feu au cabinet dentaire

Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Le feu au cabinet dentaire

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

S’il y a bien un sujet dont je n’imaginais pas, jusqu’à ce jour, qu’il put faire l'objet de littérature scientifique, c’est bien le problème spécifique de l’incendie dans les cabinets dentaires. Il suffit en fait de faire une recherche rapide sur PubMed pour trouver plus de 20 articles sur ce sujet depuis 2003.

  • Chirurgien-dentiste
Auteur : Franck Renouard / MAJ : 25/08/2015

La fréquence totale des feux dans les blocs aux Etats-Unis est de 600 par an dont 20 à 30 défigurent ou impactent gravement le patient. La fréquence plus spécifique aux activités dentaires (blocs et cabinets) est voisine de 60 à 80 par an (données USA). 100% de ces feux sont évitables, et représentent donc bien une vraie priorité de sécurité.

La plupart des recommandations viennent des pays anglo-saxons qui utilisent depuis longtemps des mélanges protoxyde/oxygène et qui font aussi des sédations intraveineuses en cabinet privé, avec des réserves de gaz inflammables à proximité des zones de travail. Le fait d’avoir des gaz explosifs fait courir un risque d’incendie -bien rare reconnaissent les auteurs- mais non négligeable dans nos structures de soins. Combien de dentistes s’en préoccupent réellement quand il s’agit de ranger leur bouteille d’oxygène ou d’autres liquides inflammables?

Les auteurs de cet article recommandent de mettre en garde les équipes des cabinets dentaires aux risques d’incendies, qui surviennent autour des patients ou qui les touchent directement. Le personnel dans son intégralité devrait être formé à la prévention et aux mesures à prendre en cas d’incendie.

Ces auteurs préconisent aussi quelques stratégies mnémotechniques PASS et RACE.

PASS (comment bien se servir de la cartouche / d’extinction / extincteur- à condition de l’avoir à portée de main dans le cabinet)

  • Pull the pin
  • Aim the nozzle at the base of the fire
  • Squeeze the handle
  • Sweep the stream over the base of the fire

RACE (quelles priorités pour le patient et le cabinet)

  • Rescue the individual that is involved in the fire.
  • Alarm should be sounded as soon as possible
  • Confine the fire.
     
  • Extinguish the fire and evacuate if required.

Le seul petit problème, c’est qu’aucune structure ni aucun organisme ne semble gérer ce genre d’enseignement en France.

Source : Smith C. Surgical fires-learn not to burn. AORN J. 2004 Jul; 80(1):24-36
AORN Guidance Statement: Fire Prevention in the Operating Room. (2008) Perioperative Standards and Recommended Practices. Denver, CO. ( 171?179).

Lire l'article en anglais

La prévention des feux de patient au bloc opératoire

0 Commentaire

Publier un commentaire