Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Coûts de la non qualité, effet du paiement à la performance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2007 - Effets pervers ethniques du P4P

13/08/2015

Millett C, Gray J, Saxena S, Netuveli G, Khunti K, et al. (2007) Ethnic disparities in diabetes management and pay-for- performance in the UK: The Wandsworth Prospective Diabetes Study. PLoS Med 4(6): e191. doi:10.1371/journal. pmed.0040191

Résumé

Étude longitudinale sur le contrôle du diabète inclut dans le P4P par 36 généralistes appartenant à 15 cabinets de groupe à Londres à Wandsworth et couvrant une population de 243,519  personnes dont 1/5° de non Blancs, originaires de différents de différentes anciennes colonies. Ce quartier est le celui de Londres où l’on trouve la plus grande variété ethnique d’habitant.
Une démonstration que le P4P n’a  pas restreint les disparités dans le contrôle du diabète entre les différents groupes ethniques au RU. Le groupe Caribéens de noirs a obtenu des résultats significativement inférieurs en termes de contrôle de l’hémoglobine glyquée et de la tension que le groupe Blanc contrôle. Pire, les groupes de Noirs ont reçu des traitements différents, plus souvent oraux et avec moins souvent de l’insuline.

Mon avis

On s’aperçoit que les effets pervers US se retrouvent, même si c’est à titre moindre, dans nos pays occidentaux.