Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Déviances, violations, non suivi des protocoles

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer la page

2006 - Les modèles expliquant les non conformités

13/08/2015

Amalberti, R., Vincent, C., Auroy, Y., de Saint Maurice, G., (2006) Framework models of migrations and violations: a consumer guide, Quality and Safety in Healthcare, 2006;15(suppl_1):i66-i71

Résumé

Présente une revue détaillée des modèles expliquant les déviances et introduit le modèle de migration d’Amalberti/Rasmussen en trois phases : phase 1 : conception de la sécurité, détection des risques et élaboration des barrières pour encapsuler  l’activité professionnelle dans des limites loin de la zone accidentogène. Le modèle commence à bouger dès qu’il est confronté au réel, migrant dans la bordure de la zone prévue sous la double poussée (i) de la direction qui a besoin de dérogation aux règles mêmes qu’elle a décidé à la phase d’avant pour satisfaire la performance du jour (accepter d’utiliser une salle de bloc moins septique d’endoscopie pour une chirurgie septique parce qu’aucune autre n’est dispo, ou faire doubler une infirmière sans repos , et (ii) des employés qui voyant qu’on les poussent à déroger vont fixer une partie de ces dérogations à leur profit ; à ce stade le risque est encore modeste, loin de la zone accidentogène ; on est dans le cadre des violations mineures au quotidien… la troisième phase est une phase incontrôlée où certains individus continuent à migrer vers la zone à risque. L’article propose une série de solutions de contrôle de ce mouvement complexe, dont le début est profitable au système et la fin catastrophique pour la sécurité. Les deux axes principaux de contingentement du risque sont l(i) une meilleure conception de la norme (trop de norme créé un immédiat besoin de déviance et fait entrer le système dans la migration occulte), et (ii) une attention particulière prêtée par le collectif aux 5% d’individus plus tentés de migrer rapidement (en utilisant la pression du groupe social).

Mon avis

Un article de référence sur le domaine, facile à lire, très souvent cité.