Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Financement de la santé, Politiques d'amélioration de la Qualité-Sécurité, idées et directions générales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2010 - Variabilité des indicateurs de mortalité

19/08/2015

Shahian D., Wolf R., Lezzoni L., Kirle L., Norman S. Variability in the Measurement of Hospital-wide Mortality Rates N. Engl J Med 2010;363:2530-9

Résumé

Le Massachussetts Division of Health Care Finance and Policy a fait appliquer 4 algorithmes de calcul de mortalité aux sociétés informatiques concurrentes sur le marché. Les mêmes dossiers informatiques ont été envoyés à chacune des sociétés. Au total le calcul a porté sur 2,528,624 sorties d’hôpital  survenues entre octobre 2004 et Septembre 2007.
Chaque algorithme avait ses propres logiques d’ajustement du risque qui ont été scrupuleusement respectées, sans pour autant bien les connaître (secret et protection des données industrielles).
L’étude compare le pourcentage de sorties inclues par chaque logiciel dans le calcul de Qualité des soins et de mortalité et le calcul de mortalité.
La proportion de sorties sélectionnées comme pertinente pour les calculs varie de 28% à 95%, et l’estimation de la sévérité des patients varie également considérablement. A cause des critères de sorties, deux méthodes ont calculé un taux de mortalité intra hospitalière (4% et 5,9%) qui s’est révélée être le double de celui connu, publié, et reconnu officiellement dans l’état du Massachussets (2,5%). Une explication pourrait tenir à une plus grande inclusion de patients âgés, en fin de vie, ou atteints de complications pulmonaires et cardiaques. Pire, en 2006, 12 des 28 Hôpitaux qui avaient été listés comme ceux ayant une mortalité inférieure à la moyenne de l’état se retrouvent avec ces calculs comme des hôpitaux ayant un taux de mortalité supérieur à la moyenne.
Evidemment, cela ne pousse pas à faire très confiance à ces indicateurs, et la standardisation s’impose pour le futur, même si les auteurs considèrent qu’il ne faut pas abandonner.

Mon avis

Un papier assez complet et forcément assez critique sur le calcul de la mortalité comme variable reflétant la qualité des soins.