Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs et retards diagnostiques

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2014 - Rôle des facteurs cognitifs dans les erreurs cliniques

17/08/2015

Patel, Vimla L., Thomas G. Kannampallil, et Edward H. Shortliffe. « Role of Cognition in Generating and Mitigating Clinical Errors ». BMJ Quality & Safety, 2 mai 2015, bmjqs   2014 003482.

Résumé

Cet article décrit les processus cognitifs intervenant dans la détection et la reconnaissance de l’erreur. Les auteurs insistent sur le fait qu’avant d’éliminer les erreurs, améliorer la détection de l’erreur et pallier à cette erreur sont importants. Ils discutent des méthodes de reconnaissance de l’erreur et font la promotion de réponses à travers des supports cognitifs externes et des simulations pouvant participer à la formation des cliniciens.

Mon avis

Un article qui reflète un travail important réalisé par Vimla Pattel dans le cadre d’une programme de 4 ans financée par une fondation américaine.