Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des erreurs médicamenteuses

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2008 - Le modèle STOPP/START de détection des erreurs médicamenteuses chez la personne âgée

17/08/2015

Gallagher P., O’Mahony D., STOPP (Screening Tool of Older Persons’ potentially inappropriate Prescriptions): application to acutely ill elderly patients and comparison with Beers’ criteria Age and Ageing 2008; 37: 673–679

Résumé

Dans un essai randomisé sur 400 patients âgés de plus de 65 ans, les auteurs évaluent dans les 24 heures suivant leur admission l’efficacité des critères Européens STOPP/START pour détecter les prescriptions dangereuses chez les sujet âgé (STOPP) et mettre en place des solutions alternatives (START), en excluant les patients en fin de vie, et les patients trop complexes, psychiatriques notamment. Ce filtre est comparé à l’efficacité des critères de Beers révisés.
Un total de 382 patients fut finalement inclus dans l’étude à 6 mois de la sortie hospitalière. Les critères STOPP/ START ont réduit les mauvaises prescriptions constatées à l’admission  sur une durée de 6 mois après la sortie  dans 71% des cas par rapport au groupe témoin qui n’a été amélioré  qu’à 35% par les critères de Beers.
 STOPP : screaning tool of older persons potentially inappropriate prescriptions - qui préviennent les erreurs les plus grossières
START : screaning tool to alert doctors to right treatment - qui préviennent les manques de prescription les plus grossiers.

Mon avis

Très bon papier.