Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Le médecin seconde victime de l'erreur et les situations de Burnout

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2012 - Impact émotionnel d'une erreur médicale sur des internes en médecine générale

10/08/2015

Venus E, Galam E, Aubert J-P, Nougairede M. Medical Errors Reported by French General Practitioners in Training: Results of a Survey and Individual Interviews. BMJ Qual Saf. 2012 janv 4;21(4):279–86.

Résumé

Une interne en médecine générale a étudié par questionnaire et entretiens semi-directifs l’impact émotionnel (tant professionnel que personnel) d’une erreur médicale sur des internes en médecine générale d’une université Parisienne.

70 des 392  internes en médecine générale ont répondu. Ils disent que l’impact était important avec par exemple une sensation de culpabilité plus de 2 ans après l’incident. 97% d’entre eux avaient déjà commis une erreur médicale. 64% disent qu’ils ont été très affectés par ces erreurs, et 74% avoir changé leurs pratiques après.

 Un tiers aurait aimé en parler davantage avec leur supérieur. Ils demandent davantage de formation sur l’erreur médicale et davantage de discussion ouverte lorsque l’incident survient. Ils souhaiteraient en discuter avec leur chef autour d’un café plutôt que de se faire engueuler.

Mon avis

Une étude Française de l’équipe D’Eric Galam bien connu dans le domaine et pour son récent livre sur l’erreur médicale, le burnout et le soignant. La méthodologie est assez légère, mais le texte en convaincant.