Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG automatisé, triggers tools

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2011 - Utilisation des Global Trigger Tool (GTT) au Danemark

23/10/2015

Von Plessen C., Kodal AM ; AnhOj J. Experiences with Global trigger tool reviews in five Danish Hospitals : an implementation study, BML open access, BMJ Open 2012;2:e001324.doi:10.1136/bmjopen-2012- 001324

Résumé

Étude rétrospective sur les hôpitaux Danois : recueil des signalements d’EIG, classification, création de GTT, et application sur une période de temps à 5 hôpitaux Danois différents en taille et recrutement de patient utilisant tous des dossiers informatisés de patients. Le taux connu avant application de la méthode d’EIG était de 20 EIG pour 1000 jours d’hospitalisation, tous cas confondus ; mais un récent rapport national citait même le chiffre de 68 EIG pour 1000j.

Les Triggers utilisés : escarre, chute, infection, infection sur ventilation assistée, erreur médicamenteuse, problème gastro intestinal.

L’utilisation de GTT était nouvelle pour 3 des 5 hôpitaux. Un enseignement de 7 heures a été faite à tous les utilisateurs de la méthode avec un coaching systématique pour les 10 premiers dossiers analysés, répété jusqu’à trois fois par équipe. Le protocole prévoyait de sortir 20 dossiers par mois et de les tester avec la méthode GTT d’abord sur les dossiers de mai 2010 pour constituer une référence, puis de comparer avec l’évolution de janvier à mai 2010.

Au total 687 EIG ont été identifiés pour 11487 jours d’hôpitaux, soit un taux moyen d’EIG (dans l’article on parle de Harm rate) de 60 EIG pour 1000 journées d’hospitalisation (avec une grande variation mensuelle de 34 à 84, une grande variation d’agrément inter-codeurs, mais finalement peu de différences entre hôpitaux) ; seulement 25 patients pour 1000 jours avaient été impactés, et 96% de ces EIG n’avaient que des conséquences temporaires.

Mon avis

Un bon exemple de tentative de déploiement, mais les auteurs sont très prudents, et trouvent tout de même que l’analyse est peu stable d’une équipe à une autre, et que le problème de la formation au GTT n’est pas complétement résolu.