Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Signalement des EIG par des enquêtes nationales

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2009 - Enquête nationale sur les Évènements Indésirables Graves en Suède

11/08/2015

Soop M. Frysmark, U. Koster, M. Haglund B. The incidence of adverse events in Swedish hospitals: a retrospective medical record review study, International Journal for Quality in Health Care 2009; 21, N 4: 285–291

Résumé

Etude rétrospective des EIG sur un tirage au sort avec stratifications de 2000 dossiers sur 1.2 millions de patients hospitalisés en 2003-04. Les EIG sont repérés en utilisant la méthode déjà employée par Harvard sur 18 critères à rechercher dans ces dossiers. 241 EIG (12.3%)  furent repérés sur les 1967 dossiers finalement analysés avec un consensus pluri professionnel (médecins et infirmiers).

70% de ces évènements furent jugés évitables. Dans cette enquête, la chirurgie ressort responsable de 62% des EIG, la médecine de 33% et les soins primaires de 5% (via un comptage à l’admission dans ce dernier cas).

Mon avis

Les résultats sont en tous points équivalents à ceux déjà publiés par les autres nations occidentales (y compris la France avec l’enquête ENEIS) ce qui peut apparaître inquiétant sachant que l’étude est  bien plus récente, et dans un pays réputé bien plus sûr !