Formation : l'identitovigilance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Formation : l'identitovigilance

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
0 Commentaire
  • Identification patient

L’identitovigilance est une démarche qualité qui conduit à vérifier que chaque soin s’adresse au bon patient et que les informations médicales le concernant sont bien conservées sous la bonne identité.

Ce module de formation identifie les risques, décrit les barrières et énonce les principales erreurs et leurs conséquences en matière d’identitovigilance. Des préconisations concluent le cheminement.

  • Chirurgien
  • Médecin
  • Paramédical
  • Sage-femme
Auteur : La Prévention Médicale / MAJ : 31/08/2017

Le contexte

Les erreurs portant sur l’identification des patients dans les établissements de santé sont nombreuses, coûteuses et éthiquement inadmissibles, même si peu d'entre elles provoquent un dommage grave. Sur la quantité, beaucoup sont mal identifiées et encore moins analysées. Malgré des solutions apparemment simples, largement répétées à tout le personnel, vécues et pratiquées par tous, les statistiques (nationales et internationales) montrent que le risque ne diminue pas.

La réalité de ce risque a conduit à l’élaboration de textes règlementaires (loi du 4 mars 2002 relative aux droits des patients, instruction du 7 juin 2013 relative à l’utilisation du nom de naissance…) et à en faire un des critères de certification (critère 15a et 26a de la V2014). L’OMS a publié en mai 2007 des recommandations sur l’identitovigilance servant de cadre général.

Le sujet possède aussi avec une forte sensibilité médico-juridique. L’erreur d’identité est un sujet de plainte quasi systématique quand elle a des conséquences pour le patient, avec mise en cause de la responsabilité de l’établissement et des professionnels qui y exercent. A noter que cette vulnérabilité intervient aussi dans un contexte de droits de la personne qui insistent en France plus qu’ailleurs sur la protection de l’identité et enferment parfois les professionnels dans des croyances et interprétations excessives de l’exigence réglementaire sur l’anonymisation des données médicales, au détriment de la réduction du risque d’erreur d’identité.

Au bilan, rien n’est vraiment à inventer en matière de protocoles et solutions de sécurité réglementaires d’identitovigilance. Ces solutions garantissent, quand elles sont appliquées, une sécurité quasi parfaite. Mais les failles de non observance restent très nombreuses. Une sensibilisation récurrente de l’ensemble des intervenants est donc nécessaire (de l’admission à ceux qui réalisent le soin, en passant par le laboratoire, la pharmacie…) afin de rappeler les solutions, de percevoir les enjeux et bien participer à la prévention. Pour être efficace, cette sensibilisation doit tenir compte de l’impression de savoir-faire et de énième répétition des mêmes consignes qui ‘habite’ le personnel hospitalier sur le sujet, et prendre une forme complète dans son contenu mais attractive et persuasive dans sa forme, basée sur des exemples de situation de pièges et d’erreurs de la ‘vraie vie’ malgré les bonnes intentions de chacun. C’est cette approche qui marque le produit pédagogique proposé.

Objectifs

  • Faire prendre conscience à l’ensemble des acteurs créateurs ou utilisateurs de données relatives à un patient, malgré les procédures existantes et l’impression de savoir-faire de tous, du risque d’erreur au quotidien ainsi que des conséquences dommageables possibles.
  •  Rappeler les méthodes et outils pour prévenir ce risque. Identifier les situations à risques, sensibiliser aux pièges qui font que ces erreurs persistent, mémoriser des fiches réflexes de bonne pratique.

Public concerné

L’ensemble des personnes de l’établissement créateurs ou utilisateurs des données relatives aux patients et plus particulièrement les soignants (médicaux, paramédicaux, médicotechniques), les personnels administratifs du service des admissions, de la facturation et les personnels des services supports (informatique).

Plan de la formation (3 modules)

Module 1 : Constats et préconisations

  • Qu’est-ce que l’identitovigilance ? Ses structures, son fonctionnement
  • L’ampleur du phénomène : quelques chiffres, l’absence de progrès nets
  • Les grands secteurs du soin concernés (administration médicamenteuse, procédures sur le patient (examens traumatisants, chirurgie..), erreur d’étiquetage et de classement,
  • Le cadre règlementaire et la vulnérabilité juridique
  • Le rappel des solutions proposées par l’OMS et reprises par la DGOS avec des exemples concret du ‘bien fait’ et ‘mal fait’ (questionnement direct et preuves d’identité, tempo adéquat des points clés de vérification dans le circuit patient, double contrôle, bracelets, patients partenaires, procédures pour patients non-répondants, cohérence de l’identité perçue avec les données médicales, bénéfice des solutions informatiques, listes de vérifications).

 

Module 2 : Pourquoi l’impossible arrive tous les jours ?

  • Film réalisé par le CH de Cherbourg mettant en scène des pièges conduisant à des erreurs d’identitovigilance
  • Classes de situations à risque et piégeuses (analyse des données, présentation par l’exemple : absence de politique institutionnelle sur le sujet, surcharge de travail, oublis, et ‘raccourcis coupables’ des acteurs de terrain, homonymies, multiplicité des acteurs-changement d’équipe, déviances diverses, excès de zèle sur l’anonymisation, patients non aidants,  etc.)
  • Causes immédiates et profondes, analyse des pièges
  • Solutions et Défenses pour une réduction du risque dans ces situations piégeuses
  • Fiches réflexes de bonnes pratiques à garder en mémoire (j’identifie la situation à risque, j’agis en conséquence, je récupère)

 

Module 3 : L’erreur est humaine mais l’équipe doit rester sûre

  • L’ensemble du parcours doit être sécurisé par les points exigés réglementairement doublés d’une vigilance continue de tous
  • Seul ce travail collectif de l’équipe de soin, incluant  le personnel administratif, et le patient et sa famille, est capable d’assurer cette sécurité parfaite continue en matière d’identitovigilance (présentation  par l’exemple)
  • Chacun est en charge de la mise en œuvre collective de l’identitovigilance : fiches réflexes de bonnes pratiques à garder en mémoire
  • Le patient et ses proches sont des partenaires actifs de l’identitovigilance : fiches réflexes de bonnes pratiques à garder en mémoire
  • Analyse du film réalisé par le CH d’Argenteuil montrant une équipe efficace pour assurer l’identitovigilance.

Les plus de la formation

  • Format attrayant, formation complète sur le fond tout en restant pratique et évitant le côté catalogue
  • Utilisation d’une grande banque de données des accidents médicaux (MACSF)
  • Analyse de cas réels sous plusieurs aspects (détermination des causes, gestion des risques, conséquences juridiques)
  • Utilisation de films réalisés par des centres hospitaliers pour sensibiliser leur personnel
  • Formation éligible au DPC

En savoir plus :

Télécharger la fiche formation

Des formations sur mesure

Nous vous proposons également des formations sur mesure, adaptées à votre situation professionnelle et à vos objectifs.

Pour toute demande d'information, contactez-nous : contacts@prevention-medicale.org

0 Commentaire

Publier un commentaire