Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Accréditation et certification des hôpitaux, systèmes normes ISO et indicateurs

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2004 - Une boite à outil pour l’accréditation

20/08/2015

Shaw C., World Bank, Tool kit for accreditation, ISQUA

Résumé

Document de synthèse réalisé pour la banque mondiale
Reprend les différents mécanismes utilisés pour l’accréditation
ISO : standards génériques de Qualité vérifiés par une agence d’accréditation et conçus au départ pour l’industrie, application au labo et à la radio, plus difficile aux services
Peer Review, Visitatie : visite par des pairs centrée sur les pratiques médicales, utilisation pour la qualification des programmes de formation, mais aussi dans certains cas pour les services
Malcom Baldrige : centré Qualité du management, procédant de façon volontaire à une autoévaluation ou évaluation externe : regarde les résultats cliniques, la satisfaction des patients et des professionnels, repris dans les standards EFQM Européen (1999 European Foundation for Quality Management)
Accréditation : reconnaissance publique de l’atteinte d’un respect des standards de qualité par une organisation médicale, réalisée par des pairs et des organisations indépendantes. Les standards, contrairement à l’ISO, sont spécifiques au domaine médical.
Registration et licensing : programmes statutaires qui assurent que les professionnels possèdent le minimum de compétences requises. Ces programmes peuvent relever d’approche de formation continue, ou d’inspections en santé publique ou d’ordres nationaux.
L’article se poursuit par un focus sur l’accréditation : programme volontaire soutenu par  une agence, vérification du respect des standards par une visite de pairs. Contrairement à la mécanique d’autorisation (licensure) centrée sur les standards minimums et les bornes basses de la sécurité, l’accréditation vise à l’amélioration continue de la qualité et aux standards optimums (borne haute)
Pays engagés (en 2004) : Bulgarie, France, Allemagne, Irlande, Italie (rég), Pays bas, Pologne, Portugal, Espagne, Suisse (cant), UK ; en déploiement : Bosnie, Croatie, Tchequie, Danemark, Finlande, Hongrie, Letonie, malte, slovaquie.
Pays qui n’envisagent pas l’accréditation : Suède, Belgique, Autriche, Turquie, Arménie, Albanie.

Mon avis

Un bon document de synthèse, mais qui forcément vieilli sur la description du monde de l’accréditation internationale.