Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Fréquence des EIG en chirurgie, aux urgences et dans le parcours de l'opéré

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Facebook
  • Twitter
  • Messages0
  • Imprimer la page

2014 - Identification des patients à risque de complications en post opératoire

14/08/2015

Ferraris V., Bolanos M., Martin J., Mahan A., Saha S. Identification of Patients With Postoperative Complications Who Are at Risk for Failure to Rescue JAMA Surg. 2014;149(11):1103-1108

Résumé

Identification des patients ayant des risques particuliers de non récupération et atténuation de leur complication post opératoire avec décès à la clé
Une minorité de patients ayant des complications post opératoire va en mourir. Comment mieux identifier ces patients à l’avance ?
Inclusion de données  sur une période de  5 ans provenant de 200 hôpitaux, registre des complications chirurgicales de l’American College of Surgeons National Surgical Quality Improvement Program
1, 956,002 patients inclus, dont 207,236 ont eu des complications post opératoires. 21731 décès soit 10,5% des patients compliqués (et qui sont assimilés à la classe failure du rescue). 
9O% des décès surviennent chez des patients qui étaient avant l’intervention côtés dans le quintile le plus à risque. Seul 31% des patients décédés n’ont eu qu’une seule complication. Les décès péri opératoires augmentent exponentiellement avec le nombre de complications. Les patients suivis de près par les internes du service ont moins de décès.

Mon avis

Un lien évident entre inclusion et pronostic et une attention particulière sur la surveillance et la récupération en post op (rôle des internes).