Revue de presse sage-femme octobre 2017

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
Tout sur la gestion des risques médicaux
                et la sécurité du patient

Revue de presse sage-femme octobre 2017

  • Réduire le texte de la page
  • Agrandir le texte de la page
  • Google plus
  • Facebook
  • Twitter
  • PDF
  • Imprimer la page
0 Commentaire

Découvrez notre rubrique d'analyse du mois de la presse professionnelle (sage-femme et obstétrique) : dépistage des malformations fœtales par échographie, le rôle des sages-femmes dans la prise en charge du tabagisme, modification de la législation pour la réalisation d'échographies obstétricales et fœtales, valider le développement professionnel continu...

  • Sage-femme
MAJ : 27/09/2017

Dépistage des malformations fœtales par échographie : quel coût, quelle efficacité ?

L’échographie obstétricale est un examen fondamental du suivi des grossesses. Aujourd’hui, si dans l’ensemble des pays du Nord, il est recommandé de réaliser au moins une échographie prénatale, en France, trois échographies (une à chacun des trois trimestres de la grossesse), sont recommandées et remboursées par la caisse d’assurance maladie.

L’un des objectifs majeurs de l’utilisation systématique de l’échographie obstétricale pendant la grossesse est le dépistage des malformations fœtales, dont la sensibilité, pour certaines malformations, peut atteindre jusqu’à 95 %.

Analyser l’efficience médico-économique des stratégies de dépistage occupe une place croissante dans la recherche et dans les prises de décisions des pouvoirs publics. Elle permet d’évaluer la pertinence d’une intervention de santé et de comparer ses différentes modalités d’application.

Dans le domaine du dépistage prénatal des malformations, quelles sont les conclusions de l’analyse médico-économique ?

Gynécologie Obstétrique Fertilité et Sénologie

Volume 45 - Pages 408-415

Lire l'article

Le rôle des sages-femmes dans la prise en charge du tabagisme

La dépendance tabagique est une maladie selon la classification internationale des maladies (CIM), il ne s’agit pas d’une « mauvaise habitude ». Elle tue près de 6 millions de personnes dans le monde chaque année.

C’est en France que la proportion de femmes enceintes fumeuses est la plus élevée d’Europe, le pourcentage des fumeuses ayant triplé en 30 ans.

Chez la femme enceinte, l’enfant à naître est le premier impacté par ce fléau et les conséquences sont graves : mort fœtale in utéro (MFIU), retard de croissance intra-utérin (RCIU), prématurité, anomalies du rythme cardiaque fœtal (RCF) et asphyxie per-partum.

Les sages-femmes impliquées dans l’amélioration de la qualité des soins périnataux et la promotion de l’allaitement maternel ont un rôle majeur dans la prévention et la prise en charge des conduites addictives des femmes enceintes, mais aussi de celles des futurs pères.

Vocation Sage-Femme

Numéro 127 - Pages 10-14

Lire l'article

Une modification de la législation pour la réalisation d’échographies obstétricales et fœtales

Le décret n° 2017-702 du 2 mai 2017 prévoit de nouvelles modalités pour les professionnels souhaitant réaliser des échographies obstétricales et fœtales : « Les échographies obstétricales et fœtales ne peuvent être réalisées que par des médecins et des sages-femmes disposant de compétences reconnues par un diplôme en attestant ou un titre de formation équivalent les autorisant à pratiquer ces actes dans un Etat membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen. » Deux arrêtés viendront préciser les conditions de diplômes et les équivalences exigées.

Le décret n° 2017-91 du 26 janvier 2017 précisera également les modalités de restriction de la vente, revente ou de l'utilisation des échographes destinés à l'imagerie fœtale humaine.

L’Ordre des sages-femmes restera attentif à la parution de ces deux arrêtés ainsi qu’au cadre d’application s’agissant des échographies de datation pratiquées dans le cadre des IVG médicamenteuses.

Contact Sage-Femme n° 51 - Page 22

Lire l’article

L’analyse chromosomique par puce ADN : ses avantages et ses limites en diagnostic prénatal

Le diagnostic prénatal (DPN) permet de détecter in utero chez l’embryon ou le fœtus une affection d’une particulière gravité. La bonne pratique du DPN est fondée sur la multidisciplinarité faisant intervenir le savoir des obstétriciens, des échographistes, des pédiatres et des généticiens.

L’analyse chromosomique par puces à ADN (caryotype moléculaire, ACPA) est une nouvelle technique de cytogénétique qui a ouvert son champ d’application au diagnostic prénatal depuis quelques années.

Elle ne cesse depuis d’évoluer et permet de détecter plus de 15 % d’anomalies en plus de celles détectées au moyen des techniques de cytogénétique classique et moléculaire.

L’objectif principal de l’étude menée ici était d’analyser l’apport pour les couples de l’utilisation de l’analyse chromosomique par puce à ADN au sein d’un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN).

Gynécologie Obstétrique Fertilité et Sénologie

Volume 45 - Pages 400-407

Lire l’article

Valider le développement professionnel continu (DPC) : les obligations des sages-femmes

Le DPC permet aux sages-femmes d’actualiser leurs connaissances, mais aussi d’évaluer et améliorer leurs pratiques tout au long de leur exercice. Un décret en Conseil d’État a réformé, en 2016, le DPC des professionnels de santé.

Le DPC est une obligation individuelle (article L. 4153-1 du CSP), devenue triennale au 1er janvier 2017.

Chaque sage-femme dispose désormais d’une autonomie plus importante pour remplir son obligation, puisqu’elle peut choisir librement des combinaisons d’actions de formation (cognitive, d’analyse des pratiques professionnelles, et de gestion des risques).

Ces actions peuvent être réalisées indépendamment et porter sur des thèmes différents ou être associées autour d’un même thème, à raison d’au moins deux de ces trois types d’actions sur 3 ans.

Certains organismes proposent des programmes intégrés comprenant deux types d’actions au cours d’une même session de formation. Dans tous les cas, ces actions se conforment à l’une des méthodes et modalités validées par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Vocation Sage-Femme

Numéro 127 - Pages 35-38

Lire l’article 

0 Commentaire

Publier un commentaire